Vous êtes ici » fr » Actualités » Liposuccion douce, liposculpture et lipofilling : la chirurgie de la silhouette en 2018

Liposuccion douce, liposculpture et lipofilling : la chirurgie de la silhouette en 2018

Permettant aujourd’hui des interventions ambulatoires, sans anesthésie générale, la liposuccion douce n’en finit pas d’attirer les patients désireux d’en finir avec un amas graisseux localisé, de perdre une taille, ou de rééquilibrer leur silhouette. Qu’est-il réellement possible d’obtenir avec une liposuccion douce ? La liposuccion est-elle toujours efficace selon les désirs du patient ? Dans quel cadre envisager un lipofilling complémentaire ou une liposculture, prise en charge chirurgicale de la silhouette dans son ensemble.

La liposuccion douce contre un amas graisseux localisé

Quand envisager une liposuccion douce ?

Lorsqu’il s’agit de résorber une accumulation adipeuse localisée, la liposuccion douce est particulièrement adaptée. Pour une ou quelques zones, cette chirurgie de la silhouette se réalise en ambulatoire, c’est à dire qu’elle ne requière pas d’hospitalisation de nuit. L’anesthésie générale est également superflue. Les résultats sont visibles immédiatement, mais l’amincissement s’apprécie réellement au bout de quelques semaines, lorsque l’œdème est résorbé, que les hématomes ont disparus et que la peau a repris sa place suite au décollement inhérent au passage de la canule. Dans les mois qui suivent la liposuccion douce, les cellules adipeuses décollées mais non aspirées durant la lipoaspiration continuent d’être évacuées naturellement par l’organisme, pouvant offrir un complément d’amincissement appréciable.

L’effet « peau qui pend »

Selon l’importance du volume de graisse retiré et des qualités de la peau, le résultat peut laisser apparaître un excès cutané disgracieux. Au cours de la 1ère consultation, le chirurgien peut être amené à proposer une chirurgie complémentaire à la liposuccion afin de retirer cet excès de peau pour la redraper. Cette chirurgie plastique nécessite quant à elle une anesthésie générale. Souvent sous la forme d’une abdominoplastie, cette à dire une chirurgie abdominale, ce redrapage peut également s’envisager au niveau des cuisses (lifting) et des bras (brachiplastie) pour éradiquer « l’effet peau qui pend ». L’inconvénient de cette chirurgie de la silhouette complémentaire concerne les cicatrices inévitables. L’expérience du chirurgien esthétique peut alors permettre de mesurer le risque d’excès cutané, afin que le patient soit armé pour choisir la meilleure option. Un peu de peau en trop est parfois préférable à une cicatrice conséquente.

Chirurgie d’amincissement complet de la silhouette & liposculpture

De liposuccion en liposculpture

Lorsque la liposuccion douce concerne un nombre important de zones, l’anesthésie générale est privilégiée et l’intervention s’effectue en ambulatoire. Au cours de la première consultation, selon votre morphologie, votre état de santé général et surtout, selon vos objectifs, le chirurgien esthétique peut vous proposer une liposculpture, c’est à dire une prise en charge chirurgicale de la silhouette dans son ensemble, par le recours au lipofilling en complément de la liposuccion douce. Le lipofilling consiste à augmenter le volume d’une zone en réinjectant la propre graisse du patient, retirée au cours de la liposuccion douce, et nettoyée.

Le lipofilling, la chirurgie qui regalbe la silhouette

Regalber une poitrine ou des fessiers peuvent par exemple optimiser une taille, et rééquilibrer une silhouette. Si tel que pour la liposuccion douce, le résultat est immédiatement visible, une perte de 10 à 30% de la graisse injectée intervient dans les semaines qui suivent le lipofilling.

Les limites de la liposuccion ou de la liposculpture

Les limites d’une liposculpture sont celles du temps opératoire nécessaire, qui conditionne le temps d’anesthésie générale. Selon l’importance de la transformation espérée pour la silhouette, le chirurgien peut devoir proposer d’opérer en deux temps afin de limiter le temps d’anesthésie du patient. Dans le cadre d’une intervention de chirurgie esthétique, il est en effet préférable de ne pas dépasser 3 heures d’AG.

Combien de temps dure une chirurgie de la silhouette entière ?

Il n’y a pas de règle absolue concernant le temps à passer sur telle ou telle zone. La durée d’une liposuccion douce dépend de l’accessibilité et des caractéristiques biologiques de la zone concernée, de la qualité de la peau et autres spécificités du patient, ainsi que de l’expérience et de la dextérité du chirurgien esthétique qui la pratique. Un redrapage peut également s’avérer nécessaire dans le cadre d’une liposculpture, lorsque par exemple le patient a subi une importante perte de poids au préalable, suite à une grossesse, ou bien encore dans le cadre d’un affaissement cutané lié à son âge.

Le lipofilling en particulier

Le lipofilling peut par ailleurs s’envisager indépendamment d’une liposculpture, dans le cadre d’une augmentation mammaire, d’un mollet trop frêle, ou bien encore d’un rajeunissement du visage, du décolleté, des mains ou toute autre partie du corps souffrant d’un manque ou d’une perte de graisse.

Vous souhaitez contacter le Docteur Laurent Halimi ?

Si vous avez des questions concernant la liposuccion douce, le lipofilling, la liposculpture ou la chirurgie de la silhouette en générale, n’hésitez pas à nous contacter.
Le Docteur Halimi consulte essentiellement sur rendez-vous au cabinet :
6 place de la Madeleine - 75008 Paris

Pour prendre un rendez-vous :

  • Demandez un rendez-vous directement par téléphone : 01.40.17.01.01
  • Demandez un rendez-vous par mail : contact @ dr-laurenthalimi.com
  • Accédez au planning de consultation du Dr Halimi et réservez le créneau horaire qui vous convient sur le site internet Doctolib

Actualités

Des techniques de lifting du visage aux injections d’acide hyaluronique en passant par la rhinoplastie et le lipofilling, retrouvez toute l’actualité de la chirurgie esthétique et du Dr Laurent HALIMI.

Toutes nos actualités

Le Skin Booster, effet coup d’éclat

Découvrez l’incroyable coup d’éclat apporté par le Skin Booster, traitement à base d’injections d’acide hyaluronique harmonieusement diffusé sous l’épiderme du visage.

Découvrir le Skin Booster

Dr Laurent HALIMI, chirurgien esthétique à Paris

Formé à Paris, New York et Rio de Janeiro, le Dr Halimi se consacre exclusivement à la chirurgie plastique reconstructrice et esthétique depuis 1984 et opère dans les cliniques les plus prestigieuses.

En savoir plus sur le Dr Halimi