Vous êtes ici » fr » Actualités » La Chirurgie esthétique pour se sentir mieux au travail : la nouvelle tendance

La Chirurgie esthétique pour se sentir mieux au travail : la nouvelle tendance

Le recours à la chirurgie esthétique pour avoir la tête de l’emploi ? Cette interrogation résume assez bien la tendance actuelle des français, qui n’hésitent pas à consulter leur chirurgien plasticien dans le but d’améliorer leur apparence physique dans la sphère professionnelle. Ce n’est un secret pour personne, à compétences égales, lors d’un entretien d’embauche, c’est malheureusement le physique qui fait la différence. Zoom sur ce phénomène de société en passe de révolutionner le monde du travail.

Quand recourir à la chirurgie esthétique pour raison professionnelle ?

Des motivations en pleine mutation, des objectifs différents

Selon la communauté des chirurgiens plastiques & esthétiques, il existe en France une tendance de fond qui déplace petit à petit les attentes vis-à-vis de la chirurgie esthétique. Autrefois réservée aux complexés et aux séducteurs, la chirurgie plastique attire aujourd’hui de plus en plus d’ambitieux. Une conception utilitariste de la pratique qui gagne peu à peu du terrain sur l’objectif historique, celui de la de séduction, où se sentir plus beau et plus jeune était parfois la promesse d’un bonheur amoureux.

La tête de l’emploi

Comme si l’apparence gageait des performances professionnelles, de plus en plus d’actifs modifient leur physique dans le but d’assurer leur succès au travail. Crainte de ne plus renvoyer la même image de performance et de dynamisme qui était encore la leur quelques années plus tôt ou espoir de faire la différence en entretien d’embauche, la chirurgie esthétique rassure et booste la confiance en soi. L’envie de plaire dans la sphère privée est bien sûr toujours là, mais les exigences ont gagné d’autres domaines de l’existence, dont celui du travail.

Dans le livre La Société du paraître (2016), le sociologue Jean-François Amadieu note ainsi : « Pour un poste de comptable, […] une jeune femme reçoit deux fois plus de réponses favorables avec un visage séduisant plutôt qu’ordinaire. »

Les secteurs et les profiles concernés

La Chirurgie esthétique pour quelles professions ?

Si l’envie de plaire et d’être bien dans sa peau, ou encore de se sentir encore jeune constituent toujours la raison principale du recours à la chirurgie esthétique, le recours à la chirurgie plastique pour motif professionnel semble donc en cours de banalisation. Dans certains cas, le fait de vouloir continuer à inspirer confiance et de se sentir au meilleur de sa forme représente l’acte déclencheur. Représentants de commerce, agents immobiliers, professeurs de yoga ou de sport et autres avocats et juristes sont par exemple touchés par le phénomène. Avec, à la clé, ce sentiment, légitime ou pas, d’avoir l’impression de rester compétitif. Les individus exerçant dans les métiers de contact et de représentation font partie de la catégorie de population a envisager la chirurgie esthétique.

Qui consultent ?

C’est à partir de 40-50 ans que les salariés envisage la médecine ou la chirurgie esthétique pour des raisons professionnelles.

Les femmes, leur boulot et la chirurgie esthétique

Les femmes sont les plus nombreuses à y recourir afin de garder ou d’obtenir un emploi, du moins inspirer une confiance accrue à leur (éventuel) employeur. Cette tendance ne constitue pas un épiphénomène et semble se confirmer de mois en mois.

Selon Marion Braisaz, sociologue à l’Université de Genève et à Paris-Descartes, l’évolution ainsi constatée n’est pas surprenante et correspond à une forme d’esthétique de soi :
« Dans le monde du travail, beaucoup de femmes ont intégré l’idée selon laquelle leur apparence physique représente un outil de performance professionnelle, à condition de répondre aux normes de féminité et de savoir jouer avec. »

Les hommes

Dans une moindre mesure, les hommes sont également touchés par le phénomène. Ils sont de plus en plus enclins à recourir à la chirurgie esthétique en général, et à consulter un chirurgien plasticien pour raison professionnelles en particulier. Il apparaît que plus le niveau de responsabilités professionnelles est élevé (cadres supérieurs, dirigeants de sociétés), plus le recours à la chirurgie esthétique est fréquent.

Les interventions le plus demandées

Les paupières s’affaissant, les poches se formant sous les yeux ou les rides se creusant à différents endroits du visage, il est naturel que parmi les interventions plébiscitées pour raison professionnelle, figurent la blépharoplastie, les injections de Botox et d’acide hyaluronique, la radiofréquence et le lifting du visage.

Des données encore peu fiables

Si les observations actuelles laissent à penser que le recours à la chirurgie esthétique pour raisons professionnelles pourrait se généraliser à une part croissante de la population dans les années à venir, il convient quand même de relativiser cette idée, aucune étude scientifique digne de ce nom ne venant corroborer cette hypothèse.
Les derniers chiffres de 2016 vont dans le sens d’une augmentation des actes de médecine et de chirurgie esthétique pratiqués, avec une croissance moyenne de +6 % par an, 517000 actes médicaux pour cette seule année. Pour autant, il reste impossible de déterminer de façon précise le pourcentage des actes relevant de la préoccupation professionnelle, ces statistiques s’appuyant uniquement sur les déclarations des chirurgiens plasticiens.

Chirurgien plasticien 6 place de la Madeleine dans le 8ieme arrondissement de Paris, le Dr Laurent Halimi se consacre à la médecine et à la chirurgie esthétique depuis plus de 30 ans. Vous pouvez prendre rendez-vous par téléphone (01.40.17.01.0) ou par mail contact @ dr-laurenthalimi.com.

Actualités

Des techniques de lifting du visage aux injections d’acide hyaluronique en passant par la rhinoplastie et le lipofilling, retrouvez toute l’actualité de la chirurgie esthétique et du Dr Laurent HALIMI.

Toutes nos actualités

Le Skin Booster, effet coup d’éclat

Découvrez l’incroyable coup d’éclat apporté par le Skin Booster, traitement à base d’injections d’acide hyaluronique harmonieusement diffusé sous l’épiderme du visage.

Découvrir le Skin Booster

Dr Laurent HALIMI, chirurgien esthétique à Paris

Formé à Paris, New York et Rio de Janeiro, le Dr Halimi se consacre exclusivement à la chirurgie plastique reconstructrice et esthétique depuis 1984 et opère dans les cliniques les plus prestigieuses.

En savoir plus sur le Dr Halimi