Vous êtes ici » fr » Actualités » L’homme et la greffe de cheveux, une histoire d’alopécie

L’homme et la greffe de cheveux, une histoire d’alopécie

Parce que la chevelure est l’une des premières choses que l’on voit sur un visage, la greffe de cheveux est le premier acte de chirurgie esthétique demandé par les hommes. L’alopécie (ou perte des cheveux) est un phénomène qui touche l’homme, quel que soit son âge, depuis la nuit des temps. En raison de la nature de leurs follicules, les cheveux des hommes ne sont pas tous les mêmes, selon qu’ils se situent sur la couronne ou sur le reste du crâne. La greffe de cheveux consiste à effectuer un prélèvement capillaire sur une zone où les cheveux sont abondants, afin de les implanter sur une zone dégarnie. Aujourd’hui, deux méthodes de greffe de cheveux se dispute le terrain du traitement chirurgical de l’alopécie, le FUT et le FUE !

La greffe de cheveux par la technique "de la bandelette"

La bandelette, c’est quoi au juste ?

Également appelée FUT, la technique de la bandelette permet d’extraire une bande de cheveux dans la nuque. Plus ou moins longue et plus ou moins épaisse, la bandelette est ensuite réimplantée sur les zones dénudées. La bande de cheveux prélevée est divisée en unités folliculaires de 1 à 3 cheveux avant d’être réimplantées sur les zones receveuses. Cette technique de greffe de cheveux a été très pratiquée jusqu’à la fin des années 90. Depuis décembre 2005, seul un chirurgien esthétique est habilité à réaliser cette intervention, au bloc, sous sédation accompagnée d’une anesthésie locale. Selon l’importance des zones à traiter, une greffe de cheveux peut nécessiter de 2 à 5 heures d’intervention. Plusieurs séances peuvent ainsi s’avérer nécessaires.

Greffe de cheveux par la bandelette : Avantages et inconvénients

Grâce à la technique de la bandelette, le traitement chirurgical de l’alopécie permet de réimplanter sans difficulté l’immense majorité des greffons non lésés lors du prélèvement. Par ailleurs, l’avantage de ce type de greffe de cheveux est qu’il permet de réaliser une sorte de "lifting de la nuque" à l’occasion du prélèvement. Avantage non négligeable, cette technique permet en outre des interventions importantes, en une seule fois. Il est en effet possible de prélever jusqu’à 3000 greffons, soit 7000 cheveux environ. Cette opération peut également être réitérée autant de fois que le patient le souhaite, en fonction du volume de cheveux disponibles. Malheureusement, la technique comporte également quelques inconvénients, tel une fine cicatrice laissée dans la zone occipitale. Quelque peu longues et douloureuses, les suites opératoires, les douleurs interviennent surtout le soir, au moment de poser la tête sur l’oreiller. Elles se dissipent sous une semaine !

La greffe de cheveux par extraction folliculaire

Également appelée FUE (follicular unit extraction), l’extraction folliculaire est une technique de greffe de cheveux apparue dans les années 2000. Il s’agit de prélever les follicules grâce à un mini bistouri pointu (micro punch) sur la zone donneuse. Le follicule prélevé est immédiatement réimplanté sur la zone receveuse. Ce traitement chirurgical de l’alopécie est recommandé dans le cadre de calvitie modérée et peu évolutive. Les patients s’orientent vers l’extraction folliculaire lorsqu’ils ne veulent pas de cicatrice ou lorsqu’ils préfèrent une « petite » intervention. Cette technique de greffe de cheveux est également privilégiée si le cuir chevelu du patient n’est pas assez souple pour la technique de la bandelette. Elle convient particulièrement aux hommes aux cheveux très courts, voire rasés.

Le traitement chirurgical de l’alopécie

La préparation

Afin de préparer au mieux votre greffe de cheveux, la première consultation avec votre chirurgien esthétique est capitale car elle détermine la stratégie la plus adaptée à votre profil d’alopécie. Le chirurgien étudie la forme de votre visage, votre type de cheveux, leur densité, leur implantation naturelle ainsi que la manière dont vous vous coiffez. Si chacun peut prétendre à une greffe, le cheveu idéal pour une réimplantation est fin, souple et clair.

Les suites opératoires

Quelle que soit la technique utilisée, on constate une chute d’implants dans les 15 jours suivant la greffe de cheveux. Il n’y a aucune inquiétude à avoir, ce phénomène est tout à fait naturel. Leur repousse intervient entre le 2ème et le 4ème mois suivant la greffe de cheveux. Le patient fait un shampooing antiseptique le lendemain de l’intervention, puis 1 shampooing par jour durant une semaine avant de poursuivre sur un rythme habituel. Avec la technique de la bandelette, les points ou agrafes seront retirés sous 12 jours et la reprise d’une activité professionnelle peut être envisagée entre 1 à 3 jours suivant l’intervention, en raison du risque d’œdème. L’extraction folliculaire permet quant à elle une reprise du travail dès le lendemain. Dans les 2 cas, il faudra attendre 2 semaines pour pratiquer du sport.

Les résultats du traitement chirurgical de l’alopécie

C’est seulement au bout de trois mois que peuvent être appréciés les résultats d’une greffe de cheveux, le temps pour les cheveux définitifs de repousser et d’offrir un aspect extrêmement naturel. Si les deux techniques de greffe de cheveux permettent de conserver définitivement les cheveux implantés sur les zones dégarnies, elles n’empêchent toutefois pas l’extension éventuelle de l’alopécie de départ à d’autres zones du cuir chevelu. Une implantation cheveu par cheveu au niveau de la ligne du front permet de conserver un aspect naturellement irrégulier.

De plus en plus pratiquée depuis les années 50, le traitement chirurgical de l’alopécie masculine se perfectionne en permanence et s’adresse à tous les hommes à qui la calvitie pose un problème !

Actualités

Des techniques de lifting du visage aux injections d’acide hyaluronique en passant par la rhinoplastie et le lipofilling, retrouvez toute l’actualité de la chirurgie esthétique et du Dr Laurent HALIMI.

Toutes nos actualités

Le Skin Booster, effet coup d’éclat

Découvrez l’incroyable coup d’éclat apporté par le Skin Booster, traitement à base d’injections d’acide hyaluronique harmonieusement diffusé sous l’épiderme du visage.

Découvrir le Skin Booster

Dr Laurent HALIMI, chirurgien esthétique à Paris

Formé à Paris, New York et Rio de Janeiro, le Dr Halimi se consacre exclusivement à la chirurgie plastique reconstructrice et esthétique depuis 1984 et opère dans les cliniques les plus prestigieuses.

En savoir plus sur le Dr Halimi