Vous êtes ici » fr » Actualités » Fat Thérapie VS. lipofilling : zoom sur l’injection de graisse !

Fat Thérapie VS. lipofilling : zoom sur l’injection de graisse !

Les avancées de la sphère chirurgie esthétique ont permis aux injections de graisse de se hisser au top des interventions les plus plébiscitées. La technique offre en effet un résultat personnalisé naturel qui lui vaut un succès sans précédent. Si le lipofilling séduit depuis quelques années déjà, la fat thérapie fait quant à elle une apparition très remarquée dans le panel des demandes des patients. Fat thérapie ou lipofilling, voici ce qu’il faut savoir sur l’injection de graisse.

Du lipofilling à la Fat thérapie : les nouvelles stars de la chirurgie esthétique

L’injection de graisse autologue : quid de son succès

Pourquoi les demandes d’injection de graisse sont-elles de plus en plus nombreuses ? Pourquoi les salles d’attente des cabinets de chirurgie esthétique sont-elles bondées de patient bien décidés à profiter eux aussi de cette nouvelle technique ?

Le lipofilling, une technique moins invasive

Contrairement à l’injection de produits de comblement tels le Botox ou l’acide hyaluronique, contrairement à la pose de prothèses et autres implants, les injections de graisse n’impliquent pas l’intrusion d’un corps étranger dans l’organisme du patient, évitant ainsi tout risque de rejet. La technique a la particularité d’utiliser la propre graisse du patient. Nonobstant la qualité irréprochable de l’injection de certains produits de comblement tels que l’acide hyaluronique, la graisse autologue injectée au patient dans le cadre de la d’un lipofilling et d’une fat thérapie est une technique inespérée pour les adeptes du naturel.

La perspective de profiter d’une liposuccion

Qui dit injection de graisse, dit prélèvement. Et qui dit prélèvement, dit liposuccion. Dans le cadre des injections de graisse, la liposuccion est un passage obligé. Cet acte de chirurgie esthétique permet en effet le prélèvement de la graisse, qui une fois traitée, peut être réinjectée dans le corps du patient. C’est souvent l’opportunité pour ce dernier de se débarrasser au passage, de quelques kilos superflus, de quelques centimètres disgracieux.

L’injection de graisse offre un résultat plus naturel

Le résultat d’une injection de graisse est pondéré dans les toutes premières semaines qui suivent l’intervention. Une fois réinjectée, la graisse peu en effet perdre jusqu’à 30% de son volume. Mais le procédé a l’avantage d’offrir des résultats plus pérennes que ceux obtenu par les produits de comblement, résorbables. Après avoir été purifiée par centrifugation, cette graisse dite autologue, est réinjectée dans le corps du patient par petites touches au moyen de micro canules d’injection. La graisse administrée a l’avantage non négligeable d’offrir un résultat aux effets incroyablement naturels. En effet, l’impression de recours à la chirurgie esthétique est nul car les traits ne semblent pas figés, la bouche n’a pas l’aspect du fameux bec de canard, et les expressions qui font le charme de chacun sont conservés. Les patients même les plus rétifs, affluent dans les cliniques afin de retrouver des volumes perdus, ou pour redonner un galbe harmonieux leur visage, ou à leur silhouette.

Fat thérapie ou lipofilling : que choisir ?

La fat thérapie, nouvelle icône de la chirurgie esthétique

La question est : faut-il vraiment choisir ? Plus connues sous le nom de lipofilling, l’injection de graisse est également désignée par l’expression anglophone « Fat thérapie ». Là où le lipofilling ne concerne souvent le traitement que d’une seule zone, la fat thérapie envisage quant à elle le corps dans son ensemble. La fat thérapie peut être considérée comme une évolution du lipofilling, les deux utilisant la technique des injections de graisse.

L’or jaune des chirurgiens esthétique

La graisse, ce nouvel or jaune, est le précieux partenaire de la plupart des praticiens du monde entier. C’est en 2015 lors du congrès européen de l’esthétique médicale et chirurgicale IMCAS (International Master Course on Aging Science) que la fat thérapie s’est vu plébiscitée au point d’obtenir ses premiers titres de noblesse. Défroisser les traits du visage, galber les lignes du corps, dissiper les rides et diminuer la masse graisseuse, la fat thérapie propulse la chirurgie esthétique dans une nouvelle ère.

Zoom sur les injections de graisse

La silhouette

La fat thérapie permet ainsi de remodeler la ligne et la silhouette du patient. Elle joue un rôle prépondérant dans le cadre d’une lipostructure. La fat thérapie consiste alors à prélever l’excès de cellules adipeuses de certaines parties du corps, pour les administrer dans les zones nécessitant un comblement. Ainsi, le praticien aborde la silhouette dans son ensemble afin de l’harmoniser en la sculptant.
La fat thérapie concerne le plus souvent les zones suivantes :

• Les fessiers
• Les seins
• Les mollets

Le visage

Plus naturelle et plus pérenne que les injections d’acide hyaluronique, botox et autre radiesse, la fat thérapie permet de restaurer les volumes perdus ou manquants, au niveau des zones creusées telles que :

• La vallée des larmes
• Les sillons nasogéniens
• Pommettes
• Joue
• Tempes
• Arcade sourcilière
• Menton
• Lèvres
• Cernes etc.

L’intervention

Le protocole

Selon l’importance des zones concernées par la liposuccion et le lipofilling, l’intervention dure en moyenne entre 30 minutes et 2 heures. Il s’agit d’une intervention de chirurgie esthétique ambulatoire réalisée au bloc, sous anesthésie locale.

Les effets secondaires

La fat thérapie ne laisse que de très petites cicatrices qui s’atténuent, voire même disparaissent avec le temps.Comme pour toute intervention chirurgicale, la fat thérapie peut avoir quelques très rares complications générales telles qu’une infection, des hématomes et autres complications anesthésiques. Dans le cas d’un lipofilling du visage, le patient peut présenter un léger œdème dans les jours qui suivent les injections de graisse.

Les résultats

Impliquant deux actes bien distincts (liposuccion et lipofilling), la fat thérapie offre un résultat particulièrement naturel.

Il ne faut que quelques semaines pour apprécier réellement les résultats des injections de graisse. Car s’ils sont immédiatement visibles, les résultats du lipofilling ne sont pas pour autant définitifs. En effet, on constate dans les premières semaines une perte moyenne de l’ordre de 10 à 30% de la graisse injectée.

En raison de l’œdème qui apparait à l’issue de la liposuccion douce, les premiers résultats de l’amincissement n’apparaissent quant à eux qu’au bout d’un mois et sont appréciables au troisième. Selon l’élasticité de la peau, il faut une année pour qu’elle se retende complètement et offre un résultat homogène et définitif.

Vous souhaitez contacter le Docteur Laurent Halimi ?

Le Docteur Halimi consulte essentiellement sur rendez-vous au cabinet :
6 place de la Madeleine - 75008 Paris

Plusieurs possibilités s’offrent à vous...

Contacter le secrétariat du Dr L.Halimi

Demandez un rendez-vous directement par téléphone : 01.40.17.01.01
Demandez un rendez-vous par mail : contact @ dr-laurenthalimi.com
Nous sommes également à votre disposition pour répondre à vos questions.

Fixer un rendez-vous en ligne via le site Doctolib

Accédez au planning de consultation du Dr Halimi et réservez le créneau horaire qui vous convient sur le site internet Doctolib

Actualités

Des techniques de lifting du visage aux injections d’acide hyaluronique en passant par la rhinoplastie et le lipofilling, retrouvez toute l’actualité de la chirurgie esthétique et du Dr Laurent HALIMI.

Toutes nos actualités

Le Skin Booster, effet coup d’éclat

Découvrez l’incroyable coup d’éclat apporté par le Skin Booster, traitement à base d’injections d’acide hyaluronique harmonieusement diffusé sous l’épiderme du visage.

Découvrir le Skin Booster

Dr Laurent HALIMI, chirurgien esthétique à Paris

Formé à Paris, New York et Rio de Janeiro, le Dr Halimi se consacre exclusivement à la chirurgie plastique reconstructrice et esthétique depuis 1984 et opère dans les cliniques les plus prestigieuses.

En savoir plus sur le Dr Halimi