Vous êtes ici » fr » Actualités » Chirurgie esthétique et adolescents : le point sur un engouement croissant

Chirurgie esthétique et adolescents : le point sur un engouement croissant

La chirurgie esthétique est en perpétuelle augmentation chez les adolescents. Comment expliquer ce phénomène ? Omniprésents sur les medias sociaux, fascinés par la téléréalité, les ados de la "génération selfie" ressentent très tôt le besoin d’améliorer leurs caractéristiques physiques. Il y a encore 5 ans, ces comportements étaient marginaux. Que penser de cet engouement croissant et comment l’expliquer ? Chirurgien esthétique depuis plus de 30 ans, le Docteur Laurent Halimi fait le point.

Les adolescents et la chirurgie esthétique

Les interventions les plus demandées

L’otoplastie (oreilles décollées), la rhinoplastie (nez), l’augmentation mammaire, et la liposuccion comptent parmi les interventions de chirurgie esthétique les plus demandées par les adolescents.

Qu’est ce qui motive ces adolescents ?

Contrairement à la plupart de leurs aînés, les adolescents, ont recours à la chirurgie pour eux-mêmes et non pour plaire à quelqu’un d’autre.

Les premières demandes de chirurgie esthétique interviennent dès la primaire

Lorsqu’ils émettent le désir d’avoir recours à la chirurgie esthétique, leur motivation essentielle est de se sentir mieux à l’école et d’être moins vulnérable au regard des autres. Ce phénomène commence dès l’école primaire, où l’enfant est confronté à une cour de récréation impitoyable ! Les premières demandes concernent surtout les oreilles décollées, une otoplastie est alors envisagée. Face au regard des autres, l’enfant prend conscience très jeune d’éventuelles disgrâces corporelles.

"Quand les mamans soulèvent le problème des oreilles décollées, je leur réponds que si ce n’est pas l’enfant lui-même qui formule la demande de recours à un acte médical, il ne faut pas l’évoquer. Il est crucial que l’enfant sente le regard positif de ses parents sur lui. "

C’est souvent après des réflexions blessantes et répétitives que l’enfant décide de formuler la demande de correction via la chirurgie esthétique, il faut alors l’écouter et répondre à ses interrogations c’est lui-même qui décidera alors du moment de l’intervention.

Au collège et au lycée, période de fragilité extrême

A l’instar des enfants plus jeunes, c’est souvent pour échapper à des railleries et parfois même à une forme de harcèlement scolaire que les adolescents s’intéressent à la correction physique permise par la chirurgie esthétique. En corrigeant certains défauts, la chirurgie esthétique leur permet de se sentir mieux dans leur environnement social. L’adolescence est une période de fragilité durant laquelle le corps est en pleine mutation. On quitte son corps d’enfant et on a pas encore son corps d’adulte... Il est capital de les entendre en consultation afin de prendre en considération leurs inquiétudes, et d’aborder la question de la croissance corporelle.

L’avis et les conseils du chirurgien esthétique

La chirurgie esthétique apporte un réel "mieux être"

Le coup de pouce apporté par l’acte de chirurgie esthétique sur la confiance en soi et l’estime de soi est indéniable. Les parents constatent souvent l’épanouissement de leurs enfants qui deviennent plus sociables, mieux dans leur peau, et pour certains avec de meilleurs résultats scolaires. Il faut bien comprendre que les adolescents, à la différence de certains adultes, envisagent la chirurgie esthétique avant tout pour eux-mêmes et non pour plaire à l’autre. Il s’agit d’une démarche et d’une décision strictement personnelles.

La prise en compte du facteur croissance corporelle

L’entretien avec le jeune patient est l’occasion pour le chirurgien esthétique de lui expliquer la croissance corporelle afin qu’il comprennent, le cas échéant, la nécessité de retarder l’échéance de l’intervention de chirurgie esthétique.
Ainsi chez la jeune fille il faudra souvent attendre l’âge de 18 ans, que la croissance du sein soit terminée, pour corriger une hypertrophie mammaire, ou procéder à une augmentation mammaire. Il en est de même pour la croissance faciale, qui peut engendrer la nécessiter de différer la correction d’un nez.

Avant toute chose, il est essentiel de prendre en compte la maturité de chaque adolescent qui devra faire face à une intervention de chirurgie esthétique et en assumer les suites opératoires.

Comment s’organiser ?

La période des vacances scolaires est propice pour réaliser des interventions de chirurgie esthétique. Ainsi, après le bac il est plus facile d’aborder une rentrée universitaire avec un nouveau nez, sous le regard de nouveaux étudiants. Les petites vacances scolaires sont adaptées pour la mise en place de prothèses mammaires, la pratique d’une liposuccion ou la correction d’oreilles décollées.

Quels sont les risques pour l’adolescent ?

Les progrès de l’anesthésie permettent une récupération rapide et des suites opératoires de plus en plus simples. Ainsi, en fonction des interventions, certains étudiants retournent en cours dans la semaine qui suit l’opération de chirurgie esthétique.

Quel est le rôle des parents ?

Le rôle des parents est de bien encadrer leurs enfants dans cette démarche, de bien se renseigner sur le praticien. Les accompagner lors des consultations leur permettra de veiller à bien poser toutes les questions nécessaires à une compréhension parfaite de l’acte opératoire et de ses suites.

Pour en savoir plus, retrouvez toutes les informations relatives aux suites opératoires, aux risques de complications et autres tarifs de la chirurgie esthétique sur ce site. Chirurgien esthétique à Paris depuis plus de 30 ans, le Dr Laurent HALIMI, vous reçoit sur RDV et vous conseille.

Actualités

Des techniques de lifting du visage aux injections d’acide hyaluronique en passant par la rhinoplastie et le lipofilling, retrouvez toute l’actualité de la chirurgie esthétique et du Dr Laurent HALIMI.

Toutes nos actualités

Le Skin Booster, effet coup d’éclat

Découvrez l’incroyable coup d’éclat apporté par le Skin Booster, traitement à base d’injections d’acide hyaluronique harmonieusement diffusé sous l’épiderme du visage.

Découvrir le Skin Booster

Dr Laurent HALIMI, chirurgien esthétique à Paris

Formé à Paris, New York et Rio de Janeiro, le Dr Halimi se consacre exclusivement à la chirurgie plastique reconstructrice et esthétique depuis 1984 et opère dans les cliniques les plus prestigieuses.

En savoir plus sur le Dr Halimi